Nos ambassadeurs

Endurance : Zoé (Valérie) Gerber

 

Partenaire de SOS SABOTS depuis plusieurs années, Zoé court avec 3 chevaux arabes : Tycham du Rostaing (gris) Ulcham du Rostaing ( baie) et Samira (alezanne). En 2020, est prévue l'arrivée en compétition d'une petite jeunette Farham du Rostaing (5 ans)...

Zoé quand ses chevaux ne sont pas pieds nus, chausse avec des Epic ou des Glu (collées) : selon les terrains, la distance, le cheval.
Si vous voulez la voir courir, Suivez sur facebook son programme de course.

Vous pouvez aussi lui demander des conseils sur le collage et les hipposandales longue distance zoegerber@wanadoo.fr



CSO : Daphné Ratzel

Partenaire depuis 2021, Daphné est une fervente adepte du "pieds nus"

J’ai commencé l’équitation a l’âge de 8 ans au centre équestre de Dinard . Assez rapidement je me suis tournée vers la compétition grâce à mon entraîneur de l’époque, Didier Seguret . Après un titre de championne de France et deux médailles de bronze aux championnats d’Europe poney en 2004 et 2006 j’ai participé au circuit junior et jeunes cavaliers en parallèle de mes études en école de commerce . Diplômée d’un bachelor du Griffith College de Dublin en Irlande , destination où m’avait suivi mon cheval de l’époque, j’ai pu découvrir le circuit de concours hippique et la manière plus naturelle de gérer les chevaux là bas. Rentrée en France j’ai décidé de me professionnaliser , j’ai alors commencé à monter des jeunes chevaux pour le compte d’un cavalier professionnel. J’ai ensuite passé 3 ans en Belgique avant une étape de quelques mois chez Michel Robert puis, à partir de 2017, 4 années riches d’enseignement au haras de la roque chez Alexandrine et Michel Hecart .

COMMENT JE PASSE AU PIEDS NUS

Après avoir fait la rencontre de Guillaume Parisot, j’ai commencé à appliquer sur mes chevaux ce que nous commencions à mettre en place sur les chevaux du Haras , déferrer. J’ai finalement été convaincue par cette méthode qui implique tout un système en amont , plus proche des chevaux doublé d’un fonctionnement et d’une gestion plus naturelle de l’écurie dans son ensemble. Désormais installée en région Rhône Alpes depuis le début de l’année au sein des écuries ADP Stables, je maintiens mes convictions et continue la mise en pratique de cette méthode sur mes chevaux de compétition, qui participent à des épreuves SHF jeunes chevaux jusqu’au  GP **. 

Même si j’ai désormais un peu plus d’expérience concernant cette méthode, l’enseignement est quotidien au contact des chevaux . SOS Sabots me permet de trouver des solutions notamment au moment de la période de transition qui suit le déferrage et qui est propre à chaque cheval . L’utilisation de différents compléments ainsi que celle d’hipposandales me semble essentielle afin que la transition s’effectue en douceur . 

CCE : Jean-Philippe Aillaud


Débuts en équitation

Passionné depuis ma rencontre avec le cheval depuis mes dix ans, j’ai depuis cet âge vécu avec les chevaux.

À 18 ans je choisi de m’orienter professionnellement dans les chevaux et l’équitation et j’effectue mon service militaire au Centre Sportif d’Equitation Militaire de Fontainebleau sous les ordres de Didier Willfert cavalier international de Concours Complet, champion de France première catégorie et neuvième aux Jeux Olympiques d’Atlanta cette année-là; une expérience unique où j’ai eu la chance de monter de très bons chevaux de haut niveau qui m’ont permis de toucher de près à la gestion des soins et du travail du cheval de sport dans des conditions privilégiées.

À la suite j’ai encore eu l’opportunité d’effectuer ma formation au Brevet d’État d’Educateur Sportif 1 degré option Concours Complet chez Jacques Francois Bongarcon à l’époque lui aussi cavalier international où il participait notamment au Championnat du monde des jeunes chevaux au Lion D’Anger et où il fut plusieurs fois membre de l’équipe de France. J’y travaille durant trois ans et obtiens mon diplôme en 1999.

Vie professionnelle

Ensuite de 2001 à 2004 j’obtiens un poste de salarié au CEFTER, un centre de formation professionnel  ou j’encadre la préformation au Brevet professionnel d’équitation  sur la pratique et théorie jusqu’au niveau galop 7 et préparation au test d’entrée. Pendant cette période je continue à monter à cheval, du jeune cheval à la compétition.

Après quelques postes de salarié comme moniteur d’équitation je ressens le besoin de travailler à mon compte pour évoluer et avoir la possibilité de gérer par moi-même la notion de bien-être animal en respectant au plus près sa nature tant dans son quotidien que dans le travail.

Ne pas nuire et respecter au mieux son intégrité physique et morale.

J’ai depuis géré plusieurs structures à taille humaine où mon intention a toujours été de faire du sport mais en étant plus dans une recherche de plaisir avec les chevaux et/ou les cavaliers que j’ai pu suivre que du résultat à proprement parler.

Cela ne nous a pas empêchés d’évoluer jusqu’au niveau amateur élite et de participer plusieurs fois au championnat de France de concours complet.

Le bien être des chevaux dans tout ça ?

Respecter au mieux leurs besoins fondamentaux, vie en extérieur, en troupeau, alimentation et cmv au naturel, suivi en ostéopathie, shiatsu et aide de communication animale si besoin…. !

Respect de leur croissance, travail et objectif adaptés à leur moral, à leurs capacités et leur réel état de préparation et non pas par rapport au calendrier des compétitions.

Enfin leurs pieds dans tout ça ?

J’ai eu la chance d’être dans des écuries où la conscience de « pas de pieds pas de cheval » était une priorité avec des maréchaux consciencieux et à l’écoute. Cela dit avec le temps j’observais, je ressentais que malgré toutes ces bonnes intentions les chevaux, leurs locomotions et leurs intégrités physiques étaient altérées. Alors grâce à des rencontres, des partages j’ai commencé à m’intéresser aux pieds nus et depuis une quinzaine d’année à progressivement me former et suivre mes chevaux jusqu’à les avoir aujourd’hui tous sans fer. Cela dit même si je n’envisage plus de ferrer un cheval avec une ferrure métal tout n’a pas été et n’est pas aussi simple avec les chevaux, leurs natures, leurs particularités, l’environnement dans lequel ils évoluent et ce que l’on souhaite faire avec eux.

Aussi j’ai choisi d’aller plus loin pour avoir les connaissances et la pratique nécessaires pour espérer parvenir à aider les chevaux et leurs propriétaires à trouver des solutions en suivant la formation longue à l’institut Français  de Podologie Equine.

Cela pour faire face à des pathologies, une utilisation exigeante, une nature plus « fragile »pour certains, un environnement peu adapté, des carences ou des excès dans l’alimentation…

 Autant de facteurs qui limitent un réel résultat en termes de bon pied  fonctionnel pouvant encaisser ou pallier tout cela sans protection. Aujourd’hui les orthèses plus ou moins souples en fonction des besoins sont une réelle alternative à la ferrure métallique ainsi ferrure souple à coller ou brocher, coque à coller et bien sur les hipposandales permettent de protéger en conservant le fonctionnement naturel extraordinaire du pied et de l’appareil locomoteur du cheval ! Tout cela en ayant la possibilité de mettre en place des protocoles de réhabilitation, de correction ou de protection supplémentaire (angle palmaire négatif ou trop faible, mauvais alignement phalangien,  fourbure, syndrome naviculaire, tendinite…)

Enfin, l’objectif est de trouver des orthèses pouvant permettre une alternative à la ferrure et répondre aux exigences des différentes disciplines sportives, notamment une bonne tenue et pouvoir s’adapter aux différents substrats (sol dur, glissant, boueux…) donc malgré des semelles apportant une bonne accroche, la possibilité de pouvoir aussi cramponner. 

Aujourd’hui je m’épanouis et suis en perpétuelle recherche en ce qui concerne le travail du cheval et son bien-être dans une approche holistique. Mes spécialités sont donc le travail du cheval, l’enseignement-coaching et enfin la podologie équine.


Chevaux Miniatures :
Evelyne Vazon, élevage MHF La Fuzelière.

 

Cavalière toutes disciplines depuis l'âge de 12 ans, Evelyne s'est intéressée aux chevaux miniatures américains. Elle les fait travailler dans de nombreuses disciplines : attelage, saut d'obstacles, longues rênes... Elle a ensuite découvert les hipposandales qui permettent maintenant à ses minis d'aller sur des terrains beaucoup plus difficiles, comme les chemins pleins de pierres, plus durs et plus usants comme le goudron lors de grandes sorties en attelage par exemple. Avec les hipposandales, Evelyne a trouvé ses chevaux complètement différents, ils ne sont plus pareils, on les sent plus sereins.

http://www.mhfminislafuzeliere.com/lien%20sponsors_1.htm

Spectacle : Julie Berthet

Julie monte à cheval depuis son plus jeune âge mais a aussi été mise sur des patins avant de savoir marcher! Maintenant professeur de patinage artistique, Julie s'adonne au spectacle mixte patinage/chevaux. Sa partenaire Crystale, une jument miniature a découvert la glace avec plaisir. Elles forment toutes deux un couple plein d'élégance et où transparaît l'émotion.

Chrystale est chaussée par SOS SABOTS pour se produire sur la glace.