Avant de choisir l'hipposandale qui conviendra à votre cheval et qui vous plaira à vous, utilisateur, il faut prendre les mesures du pied.

De ces mesures dépendent le choix de l'hipposandale qui ira au sabot comme un gant

Et avant de mesurer le sabot, il faut vous assurer que le pied vient d'être paré, qu'il est propre, qu'il n'y a pas d'éclat de corne sur la paroi. Il doit être à sa taille idéale.

Dans le cas contraire, la mesure ne sera pas précise et du coup l'hipposandale risque de ne pas être adaptée, de tourner, blesser, s'arracher une fois le pied paré

De manière générale, une hipposandale doit être ajustée. Si elle est lâche, vous aurez plus de risques de blessures, frottements, de chaussure qui tourne, que vous perdez. Il est donc essentiel de passer du temps à mesurer .

Cela implique aussi un parage régulier, l'idéal étant pour un cheval sain un intervalle de  6 semaines entre 2 visites du professionnel et éventuellement un coup de râpe par vous entre deux passages pour éviter que le pied ne parte dans tous les sens.

En cas de pathologie ou de mauvais aplombs, votre podologue peut être amené à venir plus souvent  afin de rectifier le sabot avant qu'il ne reprenne ses "mauvaises" habitudes .

Il est maintenant temps de mesurer. N'oubliez pas que chaque pied à chausser doit être mesuré. Il peut y avoir une différence entre la droite et la gauche et la plupart du temps les postérieurs sont plus petits que les antérieurs (mais pas toujours).

Vous allez prendre le pied à mesurer comme pour le curer. Avec un centimètre rigide, vous prenez la mesure de la largeur, à l'endroit le plus large, cet endroit peut se situer plus ou moins en arrière du sabot. S'il se situe plus en arrière que la ligne médiane, nous le signaler (souvent le cas pour les chevaux lourds). Bien mettre le 0 exactement au début de la paroi pour une mesure exacte en millimètres.

Pour la longueur, c'est un petit peu plus compliqué. Il faut en fait mesurer la zone qui touche le sol. Vu de profil, dès que les glomes partent en biais et quittent le sol, il faut arrêter la mesure. C'est en général à la fin de la fourchette ou des lacunes latérales. Le 0 du mètre doit être placé en pince et on arrête la mesure à l'endroit où le sabot ne touche plus le sol

Si vous avez une longueur beaucoup plus importante que la largeur, reprenez votre mesure et vérifiez.

Si votre maréchal ou votre podologue prend la mesure, soyez présent et regardez afin de savoir où il arrête la mesure afin de pouvoir répondre à nos questions éventuelles. 

Mieux vaut perdre un peu de temps au début que d'échanger de nombreuses fois des hipposandales qui ne vont pas.

Si vraiment vous avez des doutes ou si les mesures ne correspondent pas du tout aux abaques des hipposandales, vous pouvez envoyer deux photos par pied à contact@soabots.com pour confirmation. Une photo pour la largeur et une pour la longueur en précisant le pied (antérieur droit/gauche..), le type de cheval, son historique (déferré depuis ..., problème particulier, utilisation et attentes en ce qui concerne les hipposandales). Le centimètre devra être bien visible (pas de mètre transparent, de chiffres effacés, de  photos miniatures ou au contraire géantes) et positionné comme indiqué précédemment.

Si les mesures correspondent à des hipposandales, il ne sera pas forcément utile de passer par un kit d'essayage. 

Si les mesures ne sont pas "standard" ou s'il s'agit d'une chaussure d'endurance très ajustée, le kit est alors conseillé

De toutes manières, n'attendez pas la dernière minute pour vous décider. Il faut aussi roder les hipposandales avant de partir en randonnée...